La COVID-19 à Cressensac-Sarrazac

Face à la dégradation de tous les indicateurs épidémiologiques de l'épidémie de Covid en France, de nouvelles restrictions entrent en vigueur du samedi 3 avril au dimanche 2 mai. Les mesures en vigueur dans les 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain.

Du samedi 3 avril et jusqu'au 2 mai sur tout le territoire français : 

  • Seuls les commerces de première nécessité peuvent ouvrir (voir la liste).
  • Les déplacements sont autorisés dans une limite de 10 km, sans limite de durée et sans motif à justifier par une attestation. Un justificatif de domicile est néanmoins nécessaire. Cette mesure ne s’applique qu’après le week-end de Pâques. (afficher la carte des 10 km)
    • Sont des motifs dérogatoires de déplacement à plus de 10 km dans la limite de 30 km :
    • Les déplacements pour garde d'enfants ou pour assistance à personne vulnérable.(attestation dérogatoire)
    • Les déplacements professionnels
    • Les déménagements
    • Les concours et examens
    • Les rendez-vous médicaux
    • Les achats de première nécessité
  • Les déplacements à plus de 30 km et inter-régionaux sont interdits sauf motifs impérieux ou professionnels. Cependant la commune de Cressensac-Sarrazac étant située en limite de département une tolérance de 30 km est acceptée. (attestation dérogatoire)
  • Le couvre-feu est appliqué de 19h à 6h du matin. Tout déplacement est interdit sauf motif impérieux. Sont autorisés les déplacements brefs, dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie. (attestation dérogatoire)
  • Les crèches, écoles maternelles, élémentaires, les collèges et lycées seront fermés.
  • Les cours en écoles maternelles, élémentaires, collèges et lycées seront organisés à distance pendant une semaine, à compter du vendredi 2 avril.
  • A partir du 12 avril, la France métropolitaine, quelle que soit la zone, sera placée en vacances de printemps. La rentrée aura lieu le 26 avril : physiquement pour les maternelles et les primaires, à distance pour les collèges et les lycées. Le 3 mai, les collégiens et les lycéens pourront retrouver physiquement leur établissement, le cas échéant avec des jauges adaptées.
  • Les universités et enseignements supérieurs continuent à fonctionner selon le rythme en vigueur : ils peuvent continuer durant toute la période de confinement à se rendre à l'université pour une journée de cours par semaine.
  • Les lieux de culte restent accessibles dans les mêmes conditions. Les fidèles doivent respecter une règle d'un siège sur trois et d'une rangée sur deux pour y assister.
  • Afin de lutter contre la solitude des aînés les visites en Ehpad et en maison de retraite sont autorisées dans le strict respect des mesures barrières.
  • Les regroupements à plus de six personnes en intérieur et à l’extérieur sont interdits.
  • La consommation d'alcool dans la rue est interdite jusqu'au 03 mai 2021 par arrêté préfectoral.
  • Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd'hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C'est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C'est également le cas pour les bars et les restaurants.

Le préfet du Lot, a pris un arrêté interdisant provisoirement tout rassemblement festif à caractère musical, quel que soit le nombre de participants sur l’ensemble du département.

Voir l'arrêté sur le site de la préfecture

Vendredi 26 mars 2021 une opération de dépistage COVID 19 s’est déroulée à la salle polyvalente de Cressensac. Organisée par l’Agence régionale de santé (ARS), elle a mobilisé deux secrétaires de la mairie de Cressensac-Sarrazac, Virginie Besserves et Christel Haliche, qui ont assuré la partie administrative de l’opération. Les prélèvements pour ces tests PCR nasal (Polymerase Chain Reaction) ont été effectués par deux équipes de deux infirmier(ères) sapeurs pompiers du Lot, qui se sont relayées dans la journée. Nous les remercions encore. 106 personnes, principalement de la commune mais également des villages voisins se sont déplacées pour subir ce test quelque peu désagréable, mais ô combien nécessaire pour enrayer la chaîne de contamination, qui se propage dans notre contré. Le laboratoire de Souillac procède à l’analyse et informera les participants du résultat.

Il est également à noter que nos deux médecins de la maison de santé de Cressensac sont engagés dans la vaccination, sur rendez-vous, des patients de leur cabinet remplissant les conditions d'éligibilité.

Le 23 mars 2021 le gouvernement repousse l'heure de couvre feu de 18 à 19 heures. Mais au vu de nombreux rassemblements sans respect des gestes barrières, il demande aux forces de l'ordre de réprimer les réunions de plus de six personnes sur la voie publique, en application du décret 29 octobre 2020 modifié.

Voir le décret 2020-1310 du 29 octobre 2020 (à jour au 23 mars 2021)

Dépistage COVID 19 gratuit, sans rendez-vous et ouvert à tous, à la salle polyvalente de Cressensac, le 26 mars 2021.

HORAIRES : de 09 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures.

Apportez votre carte vitale et une pièce d'identité.

Voir l'affiche

 

Extrait de Médialot.fr en date du 24 mars 2021

Le préfet du Lot, Michel Prosic, annonce la couleur.

« Au 22 mars, la situation sanitaire du Lot a évolué. Ces derniers jours, les taux de positivité et d’incidence ont augmenté partout en France. Le Lot n’échappe pas à cette tendance avec un quasi doublement du taux d’incidence en une semaine. Le taux d’incidence du Lot est de 126,5 tandis qu’il est de 200,9 pour l’Occitanie et de 307,8 pour la France. Quant au taux de positivité, le Lot a un taux légèrement inférieur à celui de l’Occitanie : 5,4 % pour le département contre 5,9 % pour la région. La France se trouve à 8 %. » a indiqué Michel Prosic, préfet du Lot, lors d’un nouveau point sur la campagne de vaccination dans le Lot qui « va prendre de l’ampleur ». Et de donner les deniers chiffres :

> Au 20 mars, il a été procédé à 30 389 injections. 21 187 personnes ont reçu au moins une dose, soit 12,3 % de la population (9,25 % en France). 9 202 personnes ont reçu la 2ème injection, soit 5,3 % de la population (3,63 % en France).

> 12 189 Lotois de plus de 75 ans ont été vaccinés au moins avec une première injection, soit 50,6 % de la cible vaccinale concernée. 6 317 Lotois de plus de 75 ans ont été vaccinés avec deux injections, soit 26,2 %.

Concernant les centres de vaccination, le représentant de l’Etat a annoncé que le maillage s’intensifiait avec un nouveau centre à Lamagdelaine déjà ouvert et Lacapelle-Marival qui sera opérationnel le 1er avril. Afin d’assurer la montée en charge des doses de vaccin Pfizer-BioNTech, livrées en avril, la nouvelle stratégie vaccinale adopte plusieurs axes :

– tous les centres de vaccination actuels vont accroître leurs plages de vaccination.

– en complément, quatre des centres de vaccination déjà existants (Cahors, à l’espace Valentré (actuellement à l’espace Clément Marot), Figeac, Gourdon et Saint-Céré) vont devenir des centres plus importants : hausse du nombre de doses allouées, élargissement des plages de vaccination…

– le service d’incendie et de secours du Lot se mobilise également afin de proposer à la population la possibilité de se faire vacciner le week-end dans plusieurs lieux du département. Chaque samedi et chaque dimanche, les équipes du SDIS seront mobilisées en vue de vacciner 600 personnes par week- end. Ces interventions auront lieu dans l’ensemble du département afin de permettre à chaque personne éligible d’être vaccinée si elle le souhaite au plus près de chez elle.

« Plus on vaccinera, plus on se protègera individuellement et plus nous nous protègerons collectivement » a conclu Michel Prosic.

> Afin d’accompagner et de rendre possible la montée en charge au mois d’avril, de nouveaux professionnels de santé, infirmiers, médecins, pharmaciens, volontaires sont recherchés pour renforcer les plannings de ces centres de vaccination et franchir cette étape cruciale de la vaccination à grande échelle :

– les médecins libéraux, salariés, retraités, les étudiants en médecine

– les infirmiers libéraux, salariés, retraités

– les pharmaciens

– les sages-femmes

Un appel à candidature commun à l’ensemble des infrastructures de santé, publique ou privée, a été formulé.

> Chaque semaine, le Lot reçoit une livraison de doses de vaccin Pfizer-BioNTech. En février, cette dotation était de 2 340, de 3 510 en mars. La dotation a été réévaluée à la hausse pour la fin du mois de mars. Cette semaine, le Lot reçoit 5 850 doses, et 4 680, la semaine prochaine. En avril, la livraison de vaccins s’accélère très nettement puisque 8 190 doses seront livrées chaque semaine. Enfin, les prévisions pour le mois de mai font état de 11 700 doses potentiellement livrées. Les doses sont réceptionnées au centre hospitalier de Cahors puis réparties entre les centres hospitaliers et les centres de vaccination libéraux. À ces doses de Pfizer-BioNTech, il convient d’ajouter les doses de vaccins qui seront livrées aux médecins de ville et aux pharmaciens.

1 – Port du masque : (Page 5 du protocole, applicable au 8 février au plus tard)
Le port d’un masque « grand public » de catégorie 1 est obligatoire pour les personnels tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs.
Pour les élèves des écoles élémentaires, des collèges et des lycées, le port du masque « grand public » de catégorie 1 est obligatoire dans les espaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs.
Dans ces deux points il est entendu masque grand public de catégorie 1 ou masque chirurgical.
Les masques « artisanaux » ou « faits maison » sont désormais interdits.

2 – Aération renforcée
L’aération des locaux est la plus fréquente possible. Les salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée sont aérés au moins 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, pendant les intercours, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner (en l’absence de personnes) et pendant le nettoyage des locaux. Une aération de quelques minutes doit également avoir lieu toutes les heures.

3 – Cantine
Dans le premier degré, le non brassage entre élèves de classes différentes doit impérativement être respecté. Les élèves d’une même classe déjeunent ensemble en maintenant une distanciation d’au moins deux mètres avec ceux des autres classes. La stabilité des groupes d’élèves déjeunant à une même table est privilégiée.

Protocole complet : ici

Dans le Lot, quatre centres de vaccination sont ouverts, pour le moment, dans les centres hospitaliers de Cahors, Figeac, Gourdon, et Saint-Céré, à destination des professionnels de santé âgés de plus de 50 ans.
Afin de permettre à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans qui souhaitent être vaccinées, le préfet du Lot, en lien étroit avec les collectivités territoriales et les professionnels, a organisé l’ouverture actée, ou prochaine, de 10 centres de vaccination, répartis sur l’ensemble du département.


Centres de vaccination ouverts :
Cahors : Centre hospitalier, 355 rue du président Wilson
Figeac : Club house du stade du Calvaire, 7 rue du stade
Gourdon : Centre hospitalier, 35 Avenue Pasteur
Saint-Céré : Avenue du Dr Roux


Centres de vaccination ouverts à partir du lundi 18 janvier :
Coeur de Causse : Maison de santé, 8 rue Saint-Jacques Limogne-en-Quercy : Salle communale
Prayssac : Maison de santé, 2 rue du Dr C. Blanches
Vayrac : Salle des fêtes


Centres de vaccination ouverts à compter du lundi 25 janvier :
Montcuq-en-Quercy-Blanc Espace animation, rue des Marronniers
Souillac Salle Joachim du Bellay, parvis Saint-Éloi

La réservation d’un créneau horaire peut se faire dès vendredi 15 janvier, sur le site sante.fr.
Un numéro unique national est également disponible afin de se renseigner sur la vaccination et trouver un centre près de chez soi au 0800 009 110, joignable sept jours sur sept, de 6h à 22h.

 

Toutes les informations dans le dossier de presse de la préfecture du Lot

Un couvre feu national à 18 heures

Le couvre-feu dès 18h00 sera étendu samedi 16 janvier 2021 à toute la France pendant au moins 15 jours, a annoncé Jean Castex jeudi lors d'une conférence de presse qui a acté l'accélération de la campagne de vaccination contre le COVID-19, ouverte lundi prochain aux personnes fragiles et aux plus de 75 ans.

Tous les lieux recevant du public, commerces compris, sont concernés par le couvre-feu à 18h00 qui concernait jusqu'à présent 25 départements métropolitains de l'Est et du Sud-Est.

Attestations de déplacement

Renforcement des mesures dans les écoles

La vigilance va s'accroître dans les écoles, qui resteront ouvertes, avec un protocole sanitaire renforcé dans les cantines et la suspension des activités sportives en intérieur.

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé pour les lycées la prolongation au-delà du 20 janvier de l'enseignement en mode hybride, en présentiel et à distance. Depuis début novembre, "les deux tiers des lycées sont rentrés dans ce fonctionnement et cela fonctionne", a-t-il dit.

Les voyageurs hors Union européenne testés

Alors que l'épidémie flambe ailleurs, Jean Castex a annoncé un renforcement des contrôles aux frontières, qui obligera à partir de lundi tout voyageur en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne à se soumettre à un test PCR avant de venir en France.

Pour les voyageurs en provenance de l'UE, un cadre de coordination sera élaboré par les ministres en vue du Conseil européen du 21 janvier, a dit le Premier ministre.

Les variants plus contagieux observés à l'origine au Royaume-Uni et en Afrique du Sud sont présents sur le territoire national, a précisé le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Vaccination des personnes âgées ou vulnérables

À partir de lundi, 800.000 personnes considérées comme vulnérables pourront se faire vacciner dans quelque 700 centres. Olivier Véran a cité les personnes traitées pour un cancer, atteintes de trisomie, souffrant d'insuffisance rénale sévère ou ayant subi une transplantation d'organe. En comptant les personnes de plus de 75 ans, qui pourront elles aussi se faire vacciner à partir du 18 janvier, 6,4 millions de Français seront appelés à se faire vacciner dès lundi, a détaillé le ministre.

Pour prendre rendez-vous, les Français sont invités à consulter le site www.sante.fr http://www.santé.fr. Un numéro de téléphone, le 0800.009.110, est mis en place à partir de vendredi 15 janvier 2021 matin 08h00.

Vous pouvez également appeler directement un des centres de vaccination du Lot :

Aides aux entreprises

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a fait savoir que le dispositif d'aide en vigueur, via un fonds de solidarité, durera "aussi longtemps que cela sera nécessaire."

Le remboursement des prêts garantis par l'Etat accordés pour soutenir les entreprises frappées par la crise sanitaire pourra être différé d'une année supplémentaire.

Bruno Le Maire a précisé à destination des restaurateurs que la vente à emporter et les livraisons à domicile ne seraient pas intégrées dans le calcul du chiffre d'affaires pour prétendre au fonds de solidarité.

Dans le cadre de l'allègement du confinement, le Président de la République avait annoncé le 24 novembre 2020 la fin du confinement au 15 décembre 2020 si la maîtrise de l'épidémie le permettait. Le seuil maximum de 5 000 nouveaux cas de contamination par jour n'ayant pas été atteint, le confinement sera levé le 15 décembre 2020 dans ces conditions :

un couvre-feu national est mis en place, de 20h (et non pas 21h comme initialement envisagé) à 6h. Une exception est prévue pour la soirée du 24 décembre 2020, où la circulation sera libre ; en revanche, contrairement à ce qui avait été initialement prévu, il n'y aura pas d'exception pour la soirée du 31 décembre 2020.

Pendant ce couvre-feu, seuls certains déplacements sont possibles, à condition de se munir d'une attestation notamment :

se rendre ou revenir de son lieu de travail, à une formation professionnelle, effectuer un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;

des motifs familiaux impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d'enfants ;

des motifs médicaux : aller à l'hôpital, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achat de médicaments ;

participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d'aides alimentaires à domicile) ;

les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;

promener un animal domestique autour de son domicile.

la pratique sportive ou la promenade en plein air est interdite de 20 h à 6h du matin ;

pendant la journée, les déplacements sont autorisés et l'attestation n’est plus nécessaire ;

les déplacements entre régions sont autorisés ;

la jauge dans les lieux de culte n’est pas revue à la hausse ;

les salles de cinéma, les théâtres et les musées restent fermés au moins 3 semaines supplémentaires soit jusqu'au 6 janvier 2021 ;

l'accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos reste interdit ;

les restaurants et les cafés restent fermés comme prévu jusqu'au 20 janvier 2021 ;

Nouvelle attestation en version PDF

Nouvelle attestation en version texte

Extratits de la dépêche du Midi du 28 novembre 2020

Ce qui change sur l'attestation

Avec la réouverture des commerces à partir de ce samedi, la notion de "fournitures de première nécessité" a disparu. Elle est remplacée par "déplacements pour effectuer des achats de bien, pour des services dont la fourniture est autorisée, pour les retraits de commandes ou les livraisons à domicile". La case à cocher est toujours la n°2.

Les lieux de culte font leur apparition sur la nouvelle attestation. La jauge est limitée à 30 personnes au maximum. Pour vous rendre à l'église, à la synagogue, à la mosquée ou au temple, vous devez cocher "déplacements pour se rendre dans un lieu de culte". C'est aussi la case n°2

Finies les activités physiques d'une heure et un kilomètre. Les activités physiques sont maintenant étendues à un rayon de 20 km autour de votre domicile pour une durée de 3 heures maximum. La nouvelle attestation mentionne un "déplacement en plein air ou vers un lieu de plein air, sans changement du lieu de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile, liés soit à l’activité physique ou aux loisirs individuels". C'est la case n°6.

Un QR code menant au téléchargement de l'application TousAntiCovid figure sur la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire.

Ce qui ne change pas sur l'attestation

Les autres motifs de déplacements autorisés restent inchangés et figurent toujours sur l'attestation de déplacement dérogatoire :

  • entre le domicile et le lieu de travail ou de formation (case n°1)
  • pour un rendez-vous médical (case n°3)
  • pour un motif familial impérieux, aider un proche, garder des enfants (case n°4)
  • personnes en situation de handicap et leurs accompagnants (case n°5)
  • pour une convoation judiciaire et se rendre dans un service public (case n°7)
  • participer à des missions d'intéret général (case n°8)
  • aller chercher les enfants à l'école et à leurs activités périscolaires (case n°9)

Peut-on toujours utiliser l'ancienne attestation ?

Cette nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est la nouvelle attestation à utiliser. Si vous utilisez l'ancienne au cours du week-end, les policiers et les gendarmes ont reçu des consignes de clémence. "Les forces de l'ordre feront preuve de pédagogie et de discernement en cas de présentation de l'ancienne attestation", indique à La Dépêche le service communication du ministère de l'Intérieur. 

Pas de changement pour les autres attestations

Les autres attestations de déplacement, le justificatif de déplacement scolaire - qui équivaut à une attestation permanente pour emmener et aller chercher vos enfants ou petits-enfants à l'école - et le justificatif de déplacement professionnel restent identiques.

Le 28 octobre 2020, le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire en établissant un confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum.

Numéro vert de la préfecture du Lot pour répondre aux interrogations des habitants : 05 65 23 11 23

28 novembre : Adaptation du confinement

  •  Maintien du système d’attestation dérogatoire pour les déplacements impérieux avec maintien du télétravail quand cela est possible
  • Autorisation des activités physiques et des promenades dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée maximum de 03h00 ;
  • Autorisation des activités extra-scolaires en plein air ;
  • Ouverture des commerces et services à domicile jusqu’à 21h00 dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte dont les librairies, les disquaires ou encore les bibliothèques.

15 décembre : Fin du confinement si les conditions sanitaires le permettent (moins de 5000 contaminations par jour) 

  • Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés ;
  • Instauration d’un couvre-feu de 21h00 à 07h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 et 31 décembre ;
  • Réouverture des salles de cinéma, théâtres et musées ;
  • Reprise des activités extra-scolaires en intérieur ;
  • Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

20 janvier : Nouvelles ouvertures si les conditions sanitaires le permettent

  • Ouverture des salles de sport et des restaurants ;
  • Reprise des cours en présentiel pour les lycées et si les conditions sanitaires se maintiennent, reprise des cours en présentiel dans les universités 15 jours plus tard ;
  • Possible réouverture des stations de ski courant janvier.

Les déplacements restent donc interdits au moins jusqu’au 28 novembre sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

  • Les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés
  • Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr) et les livraisons à domicile;
  • Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
  • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants ;
  • Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  • Les déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  • Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
  • La participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative.

Attestations actuelles dans l'attente de la nouvelle version :

L'attestation de déplacement dérogatoire

Le justificatif de déplacement professionnel

Le justificatif de déplacement scolaire

Pour votre information voici le communiqué de presse du préfet du Vaucluse qui constitue une bonne synthèse de ce nouveau décret.


Comme le Président de la République et le Premier ministre l’ont annoncé, le port du masque de protection est la règle dans les lieux publics clos à compter du lundi 20 juillet 2020.Le décret n° 2020-884 du 17 juillet 2020, publié ce jour au journal officiel, a ainsi étendu la liste des établissements   recevant   du   public   (ERP)   dans   lesquels   le   port  du   masque   de   protection   est obligatoire pour toute personne âgée de 11 ans et plus. Ainsi, aux établissements recevant du public de type:- L (Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple),- X (Établissements sportifs couverts),- PA (Établissements de Plein Air),- CTS (Chapiteaux, Tentes et Structures toile),- V (Établissements de divers cultes),- Y (Musées),- S (Bibliothèques, centres de documentation)- O (Hôtels et autres établissements d’hébergement) s’agissant de leurs espaces permettant des regroupements;sont ajoutés les établissements de type M (magasin de vente et centre commercial)et de type W (Administration, banque, bureau (sauf si le professionnel ne reçoit pas de clientèle dans son bureau). Le port du masque de protection peut être rendu obligatoire par l’exploitant dans les autres types d’établissements recevant du public à leur initiative.Le port du masque pour toute personne âgée de 11 ans et plus reste, par ailleurs, obligatoire dans les transports.Demeurent fermés les établissements recevant du public de type P: (salle de danse, discothèques)et les établissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire, relevant du type T.De manière plus générale, le préfet rappelle qu’afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d’hygiène et de distanciation sociale, incluant la distanciation physique d’au moins un mètre entredeux personnes, dites « barrières » doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance.

Le Premier magistrat fait le point sur le confinement de la commune.

Comment cela se passe-t-il sur la commune ?

Dès le lundi 16 mars, nous avons été informés d’une suspicion de deux cas de Covid19. Les tests n’étant plus réalisés, il était difficile de savoir si cela était ou pas avéré. Et vu que plusieurs habitants et agents de la mairie et des écoles avaient été en contact ces derniers jours avec ces personnes, j’ai décidé, le jour même, de fermer la mairie, l’agence postale, et de confirmer la fermeture totale des écoles. Aujourd’hui, les personnes malades vont mieux et se rétablissent doucement. Mon numéro de portable est à disposition en cas d’urgence et nous faisons le tour des personnes vulnérables dans le cadre du Plan Communal de Sauvegarde.

Que reste-t-il en point de vente alimentaire sur Cressensac et Sarrazac ?

Sur Cressensac, la superette "Carrefour Express" continue de fonctionner et le dépôt de pains alimente tous les jours les habitants. Sur l’Hôpital Saint Jean, nous avons maintenu l’épicerie communale qui continue à offrir du pain et un peu d’alimentaire. Je salue notre épicière qui continue à être présente et accueillir nos habitants dans cette épicerie. Cela rend un service important aux habitants et limite les déplacements sur le territoire. C’est essentiel. Ne rentre dans l’épicerie qu’une seule personne à la fois et les distances d’un à deux mètres dans la rue sont respectés par les habitants.

Qu’en est-il du petit marché de Cressensac ?

J’ai décidé de fermer ce petit marché. Décision difficile pour les trois commerçants mais à mon sens indispensable pour protéger les habitants. Les regroupements à 4 ou 5 personnes devant les étals est une source de contamination et de diffusion du virus. Et je ne comprends pas que l’on continue à faire comme si cela ne nous concernait pas. Certes, notre secteur semble aujourd’hui épargné mais qu’en sera-t-il dans quelques jours ? a-t-on mesuré l’impact de l’arrivée sur nos communes rurales de résidents secondaires qui ont pu fuir les grandes villes la semaine dernière ? je suis donc favorable à un confinement plus strict car ce sera la seule manière de réduire la propagation et de protéger nos personnes âgées. Nous devons accepter et faire respecter ce confinement pour protéger aussi les soignants et nos propres familles.

Comment voyez-vous la suite ?

Ce sera un peu long et il faut s’armer de patience. Nous avons la chance d’habiter à la campagne et de pouvoir sortir un peu. L’isolation sociale est de très loin la seule méthode pour se protéger.

Comme annoncé lors de la distribution des masques barrière les 13 et 16 mai derniers, une deuxième livraison est arrivée pour les habitants de la commune. Au vu de la situation sanitaire actuellement favorable, une distribution n'est pas envisagée.

Cependant les habitants de Cressensac-Sarrazac qui le désirent pourront retirer un deuxième masque, soit à la mairie de Cressensac ou à celle de Sarrazac, durant les heures d'ouverture habituelles.

Ces masques barrières en tissu sont, comme les premiers, offerts par le département du Lot, la région Occitanie, la communauté de commune Cauvaldor, avec le soutien de la commune de Cressensac-Sarrazac. Ils sont conformes à la norme ISO 13688 : 2013-13. Ils doivent être lavés à 60° pendant au moins 30 mn. Il est préconisé de les porter au maximum quatre heures par jour et ils sont lavables une dizaine de fois. Avant de porter ces masques, il est impératif de les laver à 60 °C (comme tout tissu, certaines couleurs peuvent déteindre au premier lavage). Le repassage n’est pas nécessaire

Quelques jours seulement après les avoir récupérés, la Mairie a procédé, sur deux demi-journées, à la distribution de masques "grand public" à chaque habitant de la commune quel que soit son âge, enfant ou adulte dans le cadre de la campagne "Un masque pour chaque lotois".

Les masques barrières en tissu distribués cette semaine sont offerts par le département du Lot, la région Occitanie, la communauté de commune CAUVALDOR avec le soutien de la commune de Cressensac-Sarrazac. Ils sont conformes à la norme ISO 13688 : 2013-13. Ils doivent être lavés à 60° pendant au moins 30 mn. Il est préconisé de les porter au maximum 4h par jour et ils sont lavables une dizaine de fois. Avant de porter ces masques, il est impératif de les laver à 60 °C (comme tout tissu, certaines couleurs peuvent déteindre au premier lavage). Le repassage n’est pas nécessaire.

Le Conseil municipal a choisi de les distribuer directement aux habitants, mercredi 13 et samedi 16 mai 2020 dans les deux salles polyvalentes de Cressensac et de l'Hôpital Saint-Jean. Après une longue période de confinement, ce moyen de distribution plus convivial qu'un simple dépôt dans une boite aux lettres a permis aux élus de renouer le dialogue avec les habitants et pour certains nouveaux élus de faire connaissance avec leurs administrés.

Ce fut aussi l'occasion de rappeler les gestes barrières en vigueur et les conditions d'utilisation des masques. Bien entendu ceux qui le souhaitaient ont pu en prendre pour leur famille ou leurs voisins du moment que ces personnes étaient inscrites sur les listes électorales.

Au total ce sont plus de 700 masques barrières qui ont été distribués.

Pour ceux qui n'ont pas pu se déplacer lors de ces distributions, ils sont invités à se faire connaitre auprès de la mairie. Deux possibilités existent, soit ils se déplacent en mairie pour le récupérer, soit des élus iront le déposer dans leur boite aux lettres.

Cette distribution a été faite en complément de celle pour les personnes de plus de 70 ans. Ainsi ces derniers ont bénéficié de deux masques offerts.

Dans quelques semaines un second masque sera offert à tous les habitants du Lot.

J-F S

A ce jour, mercredi 6 mai 2020, la Mairie a reçu 300 masques de protection de type "grand public" sur les 1500 commandés. Nous avons donc décidé de les offrir aux habitants de plus de 70 ans.

Les autres masques arriveront probablement dans les jours qui viennent et seront distribués, de la même manière, à tous les autres habitants de la commune de tous âges.

Le Maire invite chacun à rester très prudent et même si le déconfinement permettra de circuler un peu plus, le port du masque dans les espaces publics (magasins, rues bondées, transports collectifs, etc.) est nécessaire pour vous protéger et protéger les autres.

Le masque distribué ce jour et demain par les élus est lavable une dizaine de fois, il est aux normes AFNOR.

Ils ont été fabriqués dans les usines « les Tissages de Charlieu » dans la Loire et ils sont utilisables dès réception.

Prenez soin de vous !