BUDGET PRINCIPAL 2018

 

Les dépenses de fonctionnement :

Les « charges de gestion générale » correspondent à la consommation en énergie (fioul, électricité), eau, éclairage public, l'entretien de la voirie, des bâtiments, du matériel, transports scolaires, paiement des repas des cantines au collège

« Charges de personnel » : salaires plus les cotisations

« autres charges de gestion courante » : indemnités des élus, subventions, autres contributions

« charges financières » : intérêts de la dette

 « Virement à la section d'investissement » sert à couvrir les dépenses d'investissement

 

Les recettes de fonctionnement :

« produits des services du domaine » : redevances d'occupation du domaine, location de salle, mises à disposition du personnel

« impôts et taxes » : taxes foncières et d'habitation, attributions de compensation

« dotations »: dotation forfaitaire, dotation de solidarité rurale, dotation nationale de péréquation

 « autres produits de gestion courante » : revenus des locations des appartements

« produits financiers » : remboursement des intérêts par Cauvaldor de la dette liée à la crèche

 

Les dépenses d'investissement :

Le « déficit » est le résultat reporté de l’année précédente

Le « capital à rembourser » : c'est le capital de l'emprunt à rembourser sur le budget principal

Les « études » concernent l’étude thermique et acoustique de l’école (3960 €) l’étude du centre bourg (2229,39 €) et l’étude hydrogéologique du cimetière (1404.78 €)

 

Les recettes d'investissement :

« FCTVA » : c'est la Tva récupérée sur les investissements réalisés en N-2

« remboursement capital » : c'est le remboursement par Cauvaldor du capital de la dette liée à la crèche.

EXPLICATIONS DU MAIRE :

Les éléments comptables qui vous sont présentés sont très épurés et adaptés pour faciliter l’analyse. Maintenant les documents officiels et votés en conseil sont à la disposition des administrés. Leur présentation doit suivre des règles propres à la comptabilité des collectivités territoriales et comportent tous les détails, ce qui rend le document relativement austère.

Le budget dépenses de fonctionnement est de l’ordre de 490 000€. La plus grosse partie concerne les frais de personnel charges comprises. Nous sommes au-dessus de la strate des communes de même taille. C’est pourquoi, nous ne souhaitons pas augmenter le personnel même si certaines demandes nous sont formulées de façon appuyée. Les indemnités des élus n’entrent pas dans ce chapitre et ne sont que partiellement recouvrées. Les prestations de service telles que le ramassage scolaire sur la commune et le transport des repas des enfants sont entièrement pris en charge, les élus ont décidé de poursuivre ce service (21 000€). Les frais de type électricité, combustibles, eau, assainissement, carburant sont de l’ordre de 24 000€. L’entretien, la maintenance et les assurances des bâtiments et de la voirie avoisinent les 18 000€. Les autres dépenses ont été tirées au plus bas avec hélas un service de moins bonne qualité. Le versement vers la section investissement prévu est de 44 000€, ce qui permet de nous éloigner de la zone rouge.  Ainsi la Capacité d’Auto Financement est plus acceptable aussi bien auprès de l’Etat que des organismes préteurs.

Les recettes de fonctionnement sont en très grande partie liées aux taxes et impôts (habitation et foncier). Certaines exonérations étaient pratiquées les années précédentes est n’ont été que partiellement compensées par l’état : le pourcentage de Cressensacois à faible revenu étant plus important que la moyenne nationale. Le budget est construit sur la même somme ‘impôts et taxes’. Les dotations ont différentes sources : l’Etat mais aussi Cauvaldor (attribution de compensation).

Les dépenses et recettes sur le budget investissement vous sont présentées de façon spécifique sur les graphiques. Ainsi vous pourrez vous faire une idée plus précise sur l’année 2018 et nos orientations.